Aux films des pages

A la découverte des fictions

Laggies : Grandir et se trouver

Écrit par: JS - mars• 26•16

À l’approche de la trentaine et malgré sa formation universitaire, Megan (Keira Knightley) exerce toujours un petit boulot dans l’entreprise paternelle : elle sous-exploite son potentiel et est incertaine quant à ce qu’elle veut faire à l’avenir. Même si elle vit chez son petit-ami de toujours, Anthony (Mark Webber), l’engagement lui fait peur et elle est en pleine crise de la vingtaine. Venant d’être témoin de l’infidélité de son père et ayant été demandée en mariage par son petit-ami, elle prend la fuite, perdue et décontenancée. Elle feint de se rendre à un séminaire de développement personnel et demande l’hospitalité à Annika (Chloë Grace Moretz), adolescente rencontrée quelques jours plus tôt. Quand le père (Sam Rockwell) – célibataire et plutôt charmant – de la jeune fille découvre l’intruse, il la laisse rester pour la semaine, sans pour autant l’avoir longuement interrogée dans un premier temps : pourquoi une femme de 28 ans voudrait-elle se lier d’amitié avec une fille de 17 ans ? La relation entre Meg et ses hôtes évolue rapidement…

Laggies

On regrette un peu que les choses aillent vite entre Meg et le père d’Annika et, de manière générale, le film manque un peu de profondeur, abordant pourtant un sujet qui n’est pas au centre des productions cinématographiques de ces dernières années : la crise de la vingtaine. En effet, si l’on a pu voir la crise d’adolescence et de la quarantaine largement développée sur nos écrans, celle de la vingtaine, de la recherche de soi, des véritables débuts dans une société dite « adulte », est peu traitée.

Toutefois, si certains points de l’intrigue sont prévisibles et paraissent un peu clichés et artificiels, le film est porté par un excellent casting, qui fournit de très bonnes prestations : tous les acteurs sont parfaits dans la peau de leurs personnages respectifs. La mise en scène sobre, mais efficace, permet de se focaliser sur les relations humaines.

Au final, on a un traitement un peu excentrique d’une situation qui n’est pas si inhabituelle que cela : la peur de grandir. Laggies est donc un film léger, mais intéressant, sur une adulte qui se cherche, qui veut se retrouver et qui finit par prendre les bonnes décisions, aussi difficiles soient-elles.

Lynn Shelton, Laggies, 2014.


Acheter le film:

pannierAcheter le Blu-Ray sur Amazon

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Publicité